Visite au Museum

19032013

Le 1 mars  nous avons visité le Muséum de Toulouse, espérant y

voir l’exposition sur les météorites.

Malheureusement, nous l’avons ratée à une semaine prés!

La visite a été, tout de même, intéressante, mais la partie « météorite très restreinte.

En voilà quelques photos:

Visite au Museum dans projet ciel-et-meteorites-011-300x225

 

ciel-et-meteorites-030-300x225 dans Sorties

 




Visite chez Mr Hébrard

5032013

Ce lundi  4 mars, nous sommes allé chez Mr Hébrard ( conseiller sur ce projet)

Nous avons vu plusieurs points:

Mesure de densité: expérience que nous referons au Bazacle

Maquette du système solaire que nous présenterons au bazacle

Observation de chondres avec un binoculaire et des » micrométéorites » récupérées

d’un toit par écoulement d’eau.

Préparation d’un présentoir de nos météorites pour le concours.

Observation des figures de Windmanstatten ( expérience que nous ferons à la rentrée)

Visite chez Mr Hébrard dans projet ciel-et-meteorites-015-300x200

figures de Windmanstatten

ciel-et-meteorites-013-300x200 dans Sorties

météorite ferreuse

 

 

 

 




Visite à l’IRAP

22022013

11 élèves du club astronomie du collège de Moissac sont partis le 21 février

visiter l’IRAP dans le cadre du projet sur les météorites.

Visite à l'IRAP dans projet irap-016-300x225

Nous avons  été reçus par Mr Berger directeur de recherche du CNRS.

Dans un premier temps, Nous avons  rencontré des chercheurs qui travaillent sur la caméra CHEMCAM, actuellement sur Mars . Cette caméra permet grâce à des tirs laser de connaître la nature de différentes roches martiennes.

irap-003-300x225 dans Sorties

Maquette de ChemCam

Nous avons assisté au tir d’une caméra identique dans une salle blanche d’un laboratoire.

Puis nous avons  questionné les chercheurs qui ont répondu brillamment aux diverses interrogations des élèves.

La pause déjeuner offerte par l’IRAP a été très appréciée.

Ensuite Mr Berger a fait un exposé sur les météorites , précédé par deux expériences, une de spectroscopie, l’autre de calcul de densité .

irap-018-300x225

Puis nous avons  rencontré Mr Pitout, chercheur dans le domaine des aurores boréales et du plasma qui les compose.

Cette approche de la physique fondamentale a été plus difficile  a comprendre  , mais elle est restée passionnante, surtout lorsque Mr Pitout a parlé de ses voyages d’étude en Norvège.

Cette sortie nous  a permis  de découvrir le monde de la recherche et  pour certains,

nous  a convaincu que le travail à l’école pourrait nous  permettre d’atteindre les étoiles !

irap-009-300x225

Résultats des diverses questions posées:

 

• Quelles sont les principales activités de l’IRAP ?

Comme le sigle l’indique, l’IRAP est spécialisé en Astrophysique et en planétologie.

• Combien de salariés et quels types d’emplois ?

Des chercheurs,des techniciens, des ingénieurs, mais aussi des doctorants ou

post doctorants , en tout 3à 400 personnes suivant les moments.

• Quels sont vos principaux clients ? Partenaires ?

On parle de partenaire : le CNES, le CNRS, la faculté des sciences,….

• Quels sont vos liens avec la faculté Paul Sabatier ?.

On y puise de nombreux doctorants ou étudiants, on travaille avec les divers labos, …

• Quels types de découverte espérez vous ?

Reconnaître des roches, les comparer avec celles sur terre pour pouvoir identifier des météorites, d’autres surprises peut être…

• Pourrons nous un jour ramener sur terre des échantillons ?

Certainement.

• Combien d’essais peut on faire par jour ?

4 rafales de tirs sont faites par jour, dont une est étudiée en priorité et dont les résultats

impliqueront les réglages ou les recherches du lendemain.

• Coût de ce type de caméra ?

30 à millions d’euros : la majorité pour les salaires

• Qui suit les résultats obtenus par la caméra et les étudie ?

Une partie chez nous, une partie aux états unis

• Combien de temps va durer la mission ?

2 ans et plus si nous avons de la chance et des moyens financiers pour continuer.

• La caméra peut elle tomber en panne et que se passerait il ?

La caméra sûrement pas, mais le robot peut être, il faudra s’adapter.

• Comment recevez vous les signaux venus de la caméra ?

Via des satellites qui tournent autour de Mars et qui chaque fois qu’ils se trouvent en

Face la terre , envoient des signaux ( 20 minutes de trajet en moyenne)

• Avez-vous des salles blanches et comment cela fonctionne t’il ?

Oui, on compte les particules au m3, chez nous cela commence à 100000 et cela peut atteindre 10000 suivant les travaux.

irap-007-300x225

• C’est quoi la physique fondamentale ? des thésards ? des doctorants ou post doctorants ?

De la recherche pure, pour être doctorant, il faut avoir un master 2 et faire une thèse de 3

ans en général.

 




Visite à l’IRAP

9022013

Le Jeudi 21 février, 10 membres du club Astronomie iront visiter l’IRAP à Toulouse.

Mr Berger nous recevra et nous fera découvrir une partie des activités de l’IRAP.

Dont celle qui concerne notre projet:

La caméra CHEMCAM, actuellement en service sur Mars!

Un article relatant cette sortie sera bientôt en ligne sur ce Blog.




Caméra ChemCam

28012013

 

 

Cette caméra franco américaine est gérée en partie par une équipe de l’IRAP, ce qui est assez remarquable car c’est une première….

IRAP que nous devons visiter dans les semaines à venir.

Chemcam permet d’analyser les roches grâce à la spectroscopie, ce qui est possible avec le laser intégré dans la caméra.

Pour plus de détail voir le lien suivant:

http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/astronautique-2/d/chemcam_12689/

 

Caméra ChemCam dans projet image002







Heiphipulze1971 |
Tpefluidesnonnewtoniens |
Polos4de |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Samahatce
| Dechets en moins
| Cœur, muscles, os : les eff...